Blog Webatou, le Web accessible à tous

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 1 octobre 2010

Atelier Paris-Web, les handicaps cognitifs

Paris-Web, Web design, qualité et accessibilité... nous y sommes presque !

Le staff travaille d'arrache-pied, les orateurs fignolent leur présentation, les participants piaffent d'impatience et tentent péniblement de fixer leur choix parmi un programme particulièrement riche. Toute cette fébrilité s'exprime de plus en plus sur Twitter, vous pouvez la suivre (même si vous n'avez pas de compte) via la recherche #parisweb.

Je suis désolée de vous décevoir, vous devrez patienter un an de plus si vous ne figurez pas au nombre des heureux inscrits : c'est complet ! Par contre vous pouvez bénéficier d'une des sympathiques nouveautés de cette cinquième édition, la Boutique qui vous offre un choix de T-shirt, mug et housse de portable... laissez-vous tenter :-)

En attendant si vous voulez savoir qui fait quoi, qui dit quoi, qui sera là ou pas (si ce n'est encore fait, n'oubliez pas d'y signaler votre participation) :

Et si vous ne connaissez pas encore ces journées consacrées à l’accessibilité et la qualité Web, au design numérique et aux standards ouverts, je vous invite à suivre le tag Paris-web sur ce blog. Vous y trouverez quantité de liens vers des comptes-rendus des éditions précédentes, des vidéos de conférences...

Pour la troisième fois, j'ai eu l'honneur de voir ma proposition d'atelier retenue. Du point de vue orateur, j'ai une nette préférence pour cette forme de présentation qui permet de privilégier l'échange permanent avec le public.

Cette année j'ai choisi de vous parler de la prise en compte des handicaps cognitifs lors de la conception d'un site Web, suite logique de mon intérêt pour les problèmes liés à la dyslexie.

La première difficulté a été de définir ce type de handicap (handicap mental, handicap cognitif, trouble d'apprentissage...). Je vous présenterai surtout les principales déficiences qui peuvent poser problème à un internaute et trouver une solution via la conception du site.

Parce que le domaine du handicap cognitif est très vaste, diversifié et parfois même paradoxal, il est très difficile de déterminer les obstacles rencontrés donc d'y répondre. Les Directives pour l'accessibilité aux contenus Web (WCAG 1.0 et WCAG 2.0) spécifiques à ce type de handicap sont peu nombreuses. Cependant le respect de certains critères (relatifs à la couleur, au contrôle des mouvements...) peut répondre à un souci d'accessibilité cognitive.

La prise en compte des handicaps cognitifs passent par différents profils d'intervenants au cours de la conception d'un site tels que les graphistes, les intégrateurs, les rédacteurs de contenu et, tout particulièrement, les ergonomes.

Un atelier basé sur de la théorie n'en serait pas un. Je vous soumettrai donc une série d'exemples (bons ou mauvais) et de solutions à mettre en oeuvre, je vous montrerai comment exploiter des outils d'aide à l'évaluation disponibles... votre expérience en la matière et vos questions feront le reste.

Je terminerai en citant ce tweet publié en réponse à la question Seras-tu à Paris-Web ? :

Le cri du coeur pour #parisweb :-)))) RT: @PouipouiDesign: @colegramist oh que oui !! :)

dimanche 4 juillet 2010

Qui sera à la cinquième édition de Paris Web ?

Paris-Web 2010, j’y vais ! (du 14 au 16 octobre).

Il me semble que c'est hier que j'annonçais l'organisation des premières conférences en français organisée par une toute jeune association, sur le thème du webdesign, de l'accessibilité et la qualité Web.

C'était en 2006, le succès a été total et, sans surprise, il s'est renouvelé les années suivantes. Comme vous n'êtes pas obligés de me croire, vous pouvez suivre le tag Paris-Web, lire un des billets

et aussi cette remarquable présentation de Paris-Web par Nicolas Hoizey ou encore retrouver les pages des anciennes éditions sur le site officiel (vidéos, présentations, photos...) :

Les inscriptions sont ouvertes depuis peu et les amateurs sont déjà nombreux. Vous hésitez encore ? Faites comme Yan Le Du :-)

Il y a cependant une petite ombre au tableau que je voudrais dissiper, ce message sur Twitter :

Trouve bizarre le concept du "Pour savoir ce que vous achetez, il faut payer 50% plus cher" http://inscriptions.paris-web.fr/ /search?q=%23parisweb

Je peux comprendre cet étonnement mais je pense qu'il s'agit d'une mauvaise interprétation.

L'organisation de ces journées de conférences est basée sur le bénévolat et le partage d'une passion commune, la recherche d'un Web de qualité... avec la volonté d'offrir le meilleur aux participants. Cela donne un mélange détonnant de stars et d'anonymes, d'experts et de débutants, de professionnels de différents secteurs et d'amateurs ou d'étudiants... qui partagent des moments studieux ou simplement conviviaux.

Une partie des frais est couverte par l'intervention de sponsors, l'autre par le montant des inscriptions. Mais le calcul des tarifs est toujours fait au plus juste, même le prix plein est particulièrement bas en comparaison de ceux d'autres organisations internationales.

Alors ce tarif "prévente" inférieur au plus juste prix n'est pas une incitation à payer plus cher pour voir, c'est un choix d'utilisation des fonds disponibles... un cadeau :-)

Je fais confiance aux organisateurs, la cinquième édition va "déchirer" !

En 2006, j'avais lancé un appel : qui sera à Paris-Web ? (dans les commentaires, la discussion avec Torf est très intéressante !)

Certains se connaissent déjà, d'autres pas et dans ce cas il n'est pas toujours facile de se trouver. Il me semble sympathique de savoir qui sera là pour ne pas avoir à se dire "Oh, il (elle) était là et je ne le savais pas".

Alors si vous êtes inscrit(e)s, n'hésitez pas à  le faire savoir dans les commentaires en n'oubliant pas les détails qui peuvent aider à vous reconnaître (nom, lien vers votre site ou blog, votre compte Tweeter ou identi.ca...).

- page 2 de 7 -