Juger ou critiquer, encourager ou démolir... Lorsqu'il est question de l'accessibilité d'un site Web et du respect des standards, les réactions sont parfois dures et sans appel, souvent écrites à chaud sans réelle analyse ou sans connaître les conditions de création du site.

Si je me suis déclarée en campagne pour des sites Web de qualité, conformes et accessibles, si je me joins à tous ceux qui se battent pour un Web meilleur, ce n'est pas pour démolir sans réserve tout ce qui est mal

Il m'arrive aussi d'être en colère en découvrant certains sites, d'être sévère et même virulente quand j'en parle. C'est particulièrement le cas quand aucun effort ne semble avoir était fait pour prendre en compte accessibilité et standards du Web.

D'une part, la bonne volonté des responsables d'un site ne suffit pas pour proposer un site conforme et accessible. De nombreux facteurs entre en ligne de compte tels que le budget disponible, la compétence de l'équipe de production, le temps disponible... D'autre part un site non conforme et non accessible ne résulte pas toujours d'un choix délibéré comme le montre ce commentaire de Raphaël :

Jusqu'au moment où j'ai eu une réponse du responsable de contenu d'un site d'une ville et qui m'a répondu, en substance, que mon mail l'avait troublé, qu'il s'était renseigné sur l'accessibilité numérique et qu'il avait compris que son choix d'agence web avait été (mal) conditionné uniquement par les arguments marketing de cette agence.

Je suis convaincue que la critique objective d'un site, même publique, peut être bénéfique en proposant une analyse des points positifs et négatifs, des esquisses de solutions. Il convient cependant de garder à l'esprit que des corrections ne sont pas toujours possibles (mode de fonctionnement d'une entreprise ou d'une administration, niveau de prise des décisions...)

Il y a quelque temps,  la ville de Bruxelles a mis en ligne la nouvelle version de son site et j'en ai publié une analyse. Hier j'ai reçu un email de Philippe Allard me détaillant le travail fourni pour tenter de répondre aux problèmes d'accessibilité du site et me proposant une rencontre pour discuter plus avant de ces questions.

J'apprécie... beaucoup !

Seul bémol : convaincu que contribuer à l'amélioration du site n'était pas le but de certains,  Philippe ne souhaite pas réintervenir sur mon blog. Je le regrette vivement, même si je peux le comprendre.

Lecture complémentaire

Conformité, validation et surqualité, un article d'Elie Sloïm publié sur OpenWeb et notamment ceci à méditer :

La mise en conformité absolue ne sera pertinente que si elle s'intègre dans une démarche globale d'amélioration de la qualité Web. Si les ressources mobilisées le sont au détriment d'autres aspects essentiels comme l'accessibilité, l'expérience utilisateur, la visibilité du site, la production et la qualité des contenus et services, c'est une démarche incomplète, voire à risques.