En Belgique

J'ai lu récemment dans la presse belge deux nouvelles qui méritent d'être soulignées.

Le ministre de l'intérieur a lancé un appel à candidature un peu particulier pour la police fédérale : 35 personnes aveugles ou malvoyantes seront engagées pour retranscrire les divers enregistrements utilisés lors des enquêtes. L'être humain a de grandes facultés d'adaptation, lorsqu'il est privé de l'usage de l'un de ses sens, il compense en développant plus les autres. Les personnes sourdes obligées de regarder (lecture labiale ou langue des signes) pour "écouter" ont une acuité visuelle accrue et sont capables de remarquer beaucoup de détails qui nous échappent. Les personnes aveugles ou malvoyantes développent leur sens du touché ainsi que leurs performances auditives. Ce sont ces dernières compétences qui seront mises à profit pour analyser les documents sonores.

Une école de La Louvière (dans le Hainaut) accueille depuis peu une élève "virtuelle". Cette petite fille, élève de première année, est atteinte de leucémie. La fragilité de son système immunitaire ne lui permettait plus de fréquenter l'école. Sa maman a alors une idée un peu folle, elle en parle à la direction de l'école... et le miracle a lieu : l'école est intervenue financièrement pour l'installation d'un système qui comprend notamment une webcam à domicile et deux caméras mobiles en classe, et cette petite fille suit les cours de chez elle presque comme si elle était en classe. Elle répond quand l'institutrice l'interroge, elle discute avec ses copines à la récréation... D'autres établissements scolaires ont déjà pris contact avec la direction de cette école, séduits par l'idée. Il se pourrait que d'autres enfants puissent aussi en bénéficier.

Dans le monde

La Journée internationale des handicapés (le 3 décembre) aura pour thème l'accessibilité numérique. Le Secrétaire général de l’ONU, Monsieur Kofi Annan, a publié un message à cette occasion, dont voici un extrait :

Alors que les technologies de l’information et de la communication ne cessent de se développer dans le monde entier et que le nombre d’utilisateurs s’accroît de jour en jour, une grande partie des sites web restent inaccessibles à des millions de personnes qui ont des difficultés à manier la souris ou qui, souffrant de déficiences visuelles, ont besoin d’un “lecteur d’écran” ou de gros caractères pour déchiffrer la page. Les gouvernements et le secteur privé ont commencé petit à petit à prendre conscience des avantages économiques et sociaux que comporte l’accessibilité des sites web, et à prendre des mesures pour adapter les logiciels et le matériel.

La Convention sur les droits des personnes handicapées, qui devrait être adoptée par l’Assemblée générale dans le courant du mois, peut donner une nouvelle impulsion dans ce sens. Les Etats qui décideront de ratifier la Convention s’engageront à adopter des mesures pour fournir “aux personnes handicapées l’information destinée à la population générale dans des formats et avec des technologies accessibles et adaptés aux différents types de handicaps, dans les plus brefs délais et sans frais supplémentaires”. La Convention exhorte également les entreprises privées et les médias à fournir des informations et des services dans des formats accessibles aux handicapés.

Trackbacks

1. Le vendredi novembre 2006 à 15:48, de Tentatives Accessibles

Journée internationale des personnes handicapée (3 décembre)

Cette année la journée internationale des personnes handicapées (dimanche 3 décembre 2006) a pour thème : Faciliter l?accès aux nouvelles technologies. Je me suis donc mis à la recherche d'éventuelles conférences qui auraient lieu ce

Commentaires

1. Le vendredi novembre 2006 à 14:12, par Sébastien

Bonjour Monique,

C'est encourageant de voir que certains organismes embauchent des personnes déficientes visuelles pour leurs compétences (ici plutôt pour leurs capacités) et non seulement pour une histoire de bonne conscience. C'est comme cela, que l' "intégration" professionnelle des personnes handicapées devrait se faire. Et pour ne pas voir des entreprises qui ouvrent des postes seulement pour respecter la loi, rien de tel qu'un système éducatif mieux adapté aux personnes handicapées. Ces deux petites histoires illustrent bien ce problème, je les trouvent très encourageantes.

Je suis pas contre assez surpris de ne pas avoir entendu parler plus que ça de la journée internationale handicap. Je ne trouve aucune information sur d'éventuelles manifestations ou conférences, surtout que le thème de cette année est : "Faciliter l’accès aux nouvelles technologies".

Sébastien

2. Le samedi novembre 2006 à 17:47, par Patrick B.

Merci à nos amis les Belges de nous donner encore une fois une leçon d'humanisme. L'année dernière, une enseignante de Provins (FR-77) a refusé d'intégrer un enfant handicapé, malgré l'autorisation des autorités compétentes, et l'accord des autorités de tutelle, au motif que cela perturbait sa pédagogie. Cette année, elle n'est plus là, elle a été déplacée. Pour continuer à sévir. Ailleurs. La loi française oblige à intégrer un % de salariés ayant un handicap. Ou de payer une sorte de redevance. Bien sûr, la plupart payent. Merci pour la leçon. Mais j'ai bien peur, que nous, français, grands donneurs de leçons devant l'éternel, ne soyont même plus capables d'entendre la voix du bon sens, surtout quand elle vient de chez nos voisins...

::

3. Le dimanche novembre 2006 à 17:32, par Monique

Bonjour Patrick,

Merci pour ton commentaire :-)
Je suis persuadée qu'il existent des actions positives aussi en France, comme dans d'autres pays. Ce qui manque sans doute, c'est leur mise en évidence par les médias.

Amicalement,
Monique

4. Le vendredi décembre 2006 à 22:34, par Jerry

En effet, il evident que l'état devrait et doit montrer l'exemple dans l'application des lois existantes. Il ne s'agit pas de faire du miserabilisme ou de la discrimination dite positive... Il faut que l'état les entreprises, les collectivités locales prennent conscience de ce fléau et prennent des mesure semblables à celles prises dans d'autres pays.

Bravo !!!

5. Le mercredi janvier 2007 à 10:33, par Nodal

Bonjour Monique,

La Chambre des Représentants a déjà émis un votre favorable pour la modification de "la loi du 7 décembre 1998 organisant un service de police intégré, structuré à deux niveaux, et la loi sur la fonction de police" en date du 23/11/2006 (séance plénière), ce dossier a été transmis au Sénat mais n'a pas été évoqué.

Je suis concerné par ce projet vu que l'on a déjà pris mes coordonnées il y a quelques mois et j'aimerais juste apporter une modification à ton post.

Dans un premier temps il y aura huit personnes atteintes d'un handicap visuel qui seront intégrées, ce nombre sera progressivement porté à trente-cinq (Sources: Rapport Chambre du 21/11/2006).

Suite au prochain épisode :)

Dominique…

6. Le mercredi janvier 2007 à 11:07, par Monique

Bonjour,

Les passages par la Chambre des Représentants et le Sénat pour les modifications d'une loi sont des étapes indispensables dans une société démocratique, il est cependant regrettable que ce cheminement soit parfois très long et retarde la mise en application de bonnes initiatives.

Merci pour ces précisions, Dominique :-)
N'hésite pas à nous tenir au courant de l'évolution de la situation.

Amicalement,
Monique